Quadran : des tarifs garantis !

17 avril 2019

L’électricité produite est vendue aux exploitants de réseau (EDF en France métropolitaine et en Outremer, à Enercal et EEC en Nouvelle-Calédonie), avec lesquels des contrats ont été signés. La loi impose une obligation d’achat selon un tarif réglementé.

Eolien

En éolien, l’arrêté du 17/11/2008 a fixé un tarif d’achat à 8,2 cts € / kWh en Métropole et à 23,5 cts € / kWh dans les DOM pour les installations avec stockage.

Nota : la France est aujourd’hui le 2e gisement éolien d’Europe et l’éolien est amené à prendre une part de plus en plus significative dans notre production d’électricité. Quadran est un acteur historique dans l’installation des centrales éoliennes.

Solaire

Pour le solaire, la grille des tarifs de rachat fixée par l’arrêté du 04/03/11 est plus complexe. Le nouveau dispositif est basé sur 2 mécanismes distincts suivant la puissance de l’installation :

  • D’une part, des tarifs d’achats, ajustés chaque trimestre, pour les installations sur bâtiments de moins de 100 kWc (actuellement de 7,76 à 29,69 cts € / kWh suivant la puissance et le type d’installation).
  • D’autre part, des appels d’offres pour les installations de plus de 100 kWc, sur bâtiments et de plus de 250 kWc pour les ombrières de parkings et les centrales au sol.

La France a la chance d’avoir un ensoleillement conséquent dans les régions du sud : chaque année, environ 100 millions de m2 de bâtiments sont construits pour bénéficier de cette source d’énergie unique (pour les habitations, la production agricole, le secteur tertiaire…).

Quadran apporte son expertise historique pour réaliser en France et outremer ce type d’installations : toitures photovoltaïques, centrales solaires au sol, ombrières de parking… Le solaire sera sans nul doute l’un des principaux pôles d’investissement en matière d’énergie verte.

Hydroélectricité

En hydroélectricité les tarifs d’achats se situent entre 6,5 et 9 cts € / kWh en fonction de la puissance de l’installation.

Historiquement, l’hydraulique est l’énergie renouvelable la plus usitée en France et dans le monde. Environ 15% de l’électricité mondiale est produite grâce aux centrales hydrauliques. Cette énergie permet entre autres de répondre rapidement à des pics de consommation, ce qui est un avantage comparé aux autres sources énergétiques.

Biogaz & biomasse

Biogaz/biomasse : grâce à son approche budgétaire élaborée, la valorisation électrique des gaz de décharges offre un véritable soutien financier à la mission de service public de l’élimination des déchets.

Le traitement des déchets est devenu un enjeu majeur pour toutes les collectivités françaises. La sensibilisation des citoyens ne suffit pas et les autorités ont besoin de solution concrète pour gérer leurs volumes d’ordures.

La biomasse permet justement de valoriser les déchets de l’agriculture (résidus des cultures, fumiers…), de l’agroalimentaire et de la sylviculture. Sans oublier les ordures ménagères, qui peuvent elles aussi entrer dans la chaîne de transformation de la biomasse en chaleur ou en électricité.